À propos…

Passionné, passionnant, Marc Dekeister évoque son art : « J’ai toujours aimé les matins où la vigne se noie dans la brume, les couleurs magnifiques lorsque l’orage est passé. J’ai cherché une autre technique pour représenter ces atmosphères éphémères, presque virtuelles… et j’ai choisi le Polaroid. Parfois, les images obtenues tendent vers l’abstraction, comme par exemple les deux polaroids du château de Fargues (Sauternais). Cette technique photographique s’est révélée parfaite pour restituer l’atmosphère ancienne de Massandra immense domaine viticole au bord de la Mer Noire, en Ukraine. Pour Lagrézette, j’ai réalisé beaucoup de polaroids, qui sont comme des tableaux. Je suis allé jusqu’au bout de ma démarche de représentation du vin en agrandissant mes polaroids, parfois jusqu’à un mètre vingt. Alors de nombreux détails apparaissent, l’invisible devient visible. J’espère un jour rassembler les plus beaux de ces dessins ou polaroids sous la forme d’un livre qui témoignera de la beauté des paysages du vin à notre époque charnière des XX et XXIèmes siècles», conclut l’artiste.

Source : La Dépêche du Midi